26.09.2017

Notoriété et image des destinations d’outre-mer

A l’occasion de la deuxième édition des Rencontres nationales du tourisme outre-mer qui s'est tenue lundi, le ministère des outre-mer a présenté la synthèse de la toute première étude sur la notoriété et l’image des destinations ultramarines sur le marché hexagonal.

Cette étude indique que les trois premières destinations ultramarines spontanément citées par les Français de l’Hexagone sont la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion. Ce même trio se retrouve dans les liens personnels que les Français de l’Hexagone entretiennent avec les Français d’outre-mer. La Réunion se détache avec 18 % puis suivent la Guadeloupe et la Martinique avec 13 %.

L'étude nous permet également de mesurer l'attrait des destinations d'outre-mer pour les Français hexagonaux. 40 % d'entre eux déclarent avoir déjà visité un territoire d’outre-mer, et en moyenne un sur deux se dit attiré par une destination ultramarine. 7 sur 10 privilégient La Réunion et la Polynésie française comme destination de vacances.

La ministre des outre-mer, Annick Girardin, se félicite de cette première étude qui montre tout le potentiel de développement touristique que portent les territoires ultramarins. Pour Annick Girardin, «la France est toujours la première destination touristique mondiale avec plus de 83 millions de visiteurs enregistrés l’année dernière. Le gouvernement s’est fixé pour objectif de passer à 100 millions à l’horizon 2020. Chaque territoire d'outre-mer et d'hexagone a ses spécificités, ses forces, ses fragilités, ses potentiels propres. Et c’est par l’apport de tous, élus, acteurs privés, société civile, clairement inscrits dans les réalités de vos territoires respectifs, que nous pourrons relever ce formidable défi !».

Cette étude a été menée avec le concours d’Atout France. Une version complète sera bientôt disponible sur le site de la société Harris Interactive.

(Photo d'illustration)

Anonyme

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.