25.05.2016

Le D'PASS, un projet académique local

Les services de l'éducation des îles du Nord ont décliné le projet académique pour l'adapter aux réalités du territoire. Ils le présenteront jeudi lors d'un séminaire à Saint-Barthélemy.

Les directeurs des établissements scolaires de Saint-Martin et Saint-Barthélemy et leurs adjoints assisteront jeudi 26 mai à un séminaire à Saint-Barthélemy. Lors de ce séminaire la cinquantaine de participants se verra présenter le projet de l’éducation nationale pour les îles du Nord 2016-2019, ont expliqué Michel Sanz, le représentant du recteur et ses collaborateurs Christophe Parisot et Evelyne Fleming lors d’une conférence de presse mardi après-midi.

Arrivé en octobre dernier, il aura fallu quelques mois à Michel Sanz pour «prendre la mesure de la réalité du territoire» afin de proposer des solutions qui répondent aux problématiques scolaires locales. «A mon arrivée j’ai été frappé par la richesse des projets mais ils n’étaient pas tous axés sur un objectif prioritaire» se souvient-il. Il peut désormais recentrer les équipes sur des objectifs identifiés et mesurables parce qu’ «il n’y a rien de pire pour les équipes que de s’épuiser sans voir de résultat» ajoute-t-il. Soutenu par une équipe de quinze personnes, dont Dominique Boyer (inspecteur de l’Education nationale dans la circonscription pour le premier degré), il a donc décidé d’adapter le projet académique spécifiquement aux îles du Nord.

Si les services de l’éducation de Saint-Martin et Saint-Barthélemy dépendent de l’académie de Guadeloupe, il existe des différences notables en termes de résultats, d’hétérogénéité des élèves... Il fallait donc élaborer un projet qui tienne compte de la réalité du territoire. Intitulée D’PASS, la déclinaison du projet académique à Saint-Martin et Saint-Barthélémy 2016-2019 résulte d’un travail collectif qui se veut à la fois ambitieux et pragmatique et compte 33 actions parmi lesquelles :

- Création de classes bilingues (Pilote : E. Fleming)

80% des élèves de Quartier d’Orléans sont anglophones. «Un élève qui ne comprend pas commence toujours à bouger» analyse Evelyne Fleming. Les services de l’éducation ont la volonté de faire du bilinguisme une force. Dès la rentrée prochaine, quatre classes bilingues de moyenne section (Sandy Ground, Marigot, Grand Case, Quartier d’Orléans) seront ouvertes. L’enseignement sera partagé à parité horaire (50/50) entre deux maîtres (un pour les cours en français, l’autre pour les cours en anglais). Ainsi qu’une classe de 6ème à Quartier d’Orléans. Une moyenne section et une classe de sixième à Saint-Barthélemy bénéficieront également d’un enseignement bilingue.  Mais pour le collège, Saint-Barthéméy ne disposant pas de professeurs capables d’enseigner dans les deux langues, ce sont les enseignants de Saint-Martin qui se déplaceront pour enseigner trois matières en anglais (SVT, musique ou arts plastiques, histoire). Ces déplacements seront financés par la Collectivité de St Barth. 

- Méthode de lecture commune (Pilote : D. Boyer)

Suite à une évaluation de 600 élèves de CP sur le territoire, effectuée depuis la rentrée, les services de l’éducation ont constaté d’énormes difficultés. Lors d’un test réalisé en mai, plus de la moitié des élèves de CP à Quartier d’Orléans n’a pas réussi à déchiffrer la phrase : « Julie va à Marigot avec ses parents ». Il a donc été décidé, après concertation, d’utiliser une méthode de lecture commune à tous les établissements de la circonscription dès la rentrée prochaine dont le lexique est plus adapté à la réalité de nos tous petits. Les enseignants de CP bénéficieront aussi de 3X2 jours de formation. Et un travail sur le lexique sera renforcé à la maternelle afin que les élèves de grande section possèdent un bagage de mots suffisants pour entrer dans la lecture.

- Mise en ligne d’un site internet tout public (Pilote : C. Parisot)

"Une des clés de la réussite des élèves est la valorisation de l'école par les familles" avance Christophe Parisot. Le rectorat a accepté la création d'un site internet spécifique à la circonscription des îles du Nord. Destiné au grand public, il sera mis en ligne d'ici une dizaine de jours. En plus de répertorier tous les établissements et leurs coordonnées, il permettra de mettre en avant toutes les actions qui sont menées. 

- Formation des enseignants en FLE (Pilote : O. Beaufour)

Les enseignants volontaires qui s'engageront moralement à rester trois ans à Saint-Martin pourront bénéficier gratuitement d'une formation en Français Langue Etrangère certifiante, dispensée à distance. L'objectif est de les aider à appréhender l'hétérogénéité linguistique des élèves et à enseigner la langue française comme une langue étrangère. A ce jour, ils sont déjà une centaine à s'être portés volontaires, bien que cette formation se déroule sur leur temps libre et qu'ils devront y consacrer au minimum une journée par semaine. 

En plus de la création de postes (6 maîtres(ses) + 3 ULIS), les services de l’éducation ont réussi à obtenir 5 postes supplémentaires pour la rentrée prochaine. S'ils n’entendent pas tout résoudre avec ce projet, les membres du service de l’éducation ont en tout cas décidé de ne pas rester les bras croisés afin que la vision de l’école à Saint-Martin ne se résume pas aux bagarres.

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.