01.01.2016

Evaluer l'impact des sargasses

Hier une délégation de la CCISM est allée à la rencontre d'entreprise dont l'activité économique est menacée par les échouages de sargasses.

Une délégation de la Chambre consulaire interprofessionnelle de Saint-Martin (CCISM) s'est rendue hier à la Baie orientale, de l'Embouchure et à Cul de Sac, principaux sites touchés par le phénomène des sargasses. Là, elle a pu rencontrer une quinzaine de chefs d'entreprise et recueillir leur témoignage. «Chômage technique, arrêt pur et simple d’activité, investissement lourds pour le nettoyage des plages, nuisance olfactives etc… La perspective de la saison qui s’annonce laisse naturellement craindre le pire à ces entrepreneurs dont l’activité dépend des bonnes conditions de plages et de la qualité de leurs environnements, facteurs déterminants pour ce qui est de la fréquentation de leurs établissement», commente la CCISM dans un communiqué de presse. Celui-ci précise qu'ils doivent remplir une fiche de renseignements afin de pouvoir être identifiés en vue d'être indemnisés. Ils doivent notamment indiquer les coûts directs et indirects des pertes liées aux sargasses et estimer les pertes durant la prochaine saison touristique.
Ces renseignements permettront de «négocier avec les organismes sociaux la mise en place de moratoires pour alléger les trésoreries déjà en difficulté» et d'appuyer «la démarche de la CCI Saint-Martin auprès des pouvoirs publics pour obtenir les indemnisations proportionnées ».

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.