02.03.2017

Saint-Martin, une destination naturiste ?

Avec 10 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, et une centaine d’employés à l’année, le Club Orient domine le marché du tourisme naturiste à Saint-Martin.

A l’extrémité sud de la plage d’Orient Bay, on profite de l’eau turquoise et du sable blanc comme sur n’importe quelle autre des plus belles plages de la Caraïbe. Toutefois ici, on pratique le bronzage intégral. Le Club Orient occupe l’unique portion de plage de l’île de Saint-Martin où le naturisme est toléré depuis de nombreuses années.

En cet après-midi d’août 2016, Michael* fait une partie de volleyball à l’arrière de la plage. Le jeune homme était jusque là un « textile » - une personne qui ne pratique pas le naturisme - mais a décidé pour une fois d’accompagner ses amis. « J’ai mis trois jours pour oser me déshabiller » confie-t-il maintenant qu’il se sent bien tout nu. De l’autre côté du filet, un garçon d’une dizaine d’année est un habitué. Il vient chaque année avec ses parents et grands-parents. Lui non plus ne porte aucun vêtement excepté un Licra qui protège son dos des rayons du soleil. Comme eux, Kim* est Américaine. Sa famille est propriétaire d’un bungalow dans le resort et elle vient se ressourcer plusieurs fois par an.

« Clothing Optional », un mode de vie familial

Le Club Orient est un complexe hôtelier qui vise une clientèle familiale naturiste tout en n’excluant pas les « textiles ». Ici, porter des vêtements est toléré et  le dress code affiché, « Clothing Optional », renverse la norme.  Stephen Payne, le directeur général depuis huit ans, constate que les personnes qui préfèrent rester habillées par peur du regard des autres se font finalement plus remarquer, la majorité de la clientèle choisissant de passer son séjour entièrement ou partiellement nue. Les clients sont en effet libres d’aller au magasin, sur la plage, au restaurant sans aucun vêtement. Sur son site internet, le Club Orient dresse la liste des règles de conduite et répond aux questions les plus fréquentes. On est y apprend notamment que pour s’asseoir sur une surface horizontale il faut préalablement y avoir placé une serviette ou un paréo.

Première destination naturiste au monde, la France accueille chaque année 4 millions de pratiquants réguliers dont la moitié d’étrangers, indique la Fédération française de naturisme. Elle recense par ailleurs 16 millions  de naturistes réguliers dans le monde, dont 13,8 en Europe. Alors que certains s’inquiétaient que les jeunes ne prennent pas la relève, plus de 40% des naturistes auraient moins de 30 ans. Stephen Payne considère qu’ils doivent être plus nombreux, la pratique du naturisme étant aujourd’hui bien plus facile, beaucoup d’adeptes n’adhèrent à aucune association. Pour Philippe, skippeur spécialisé dans les croisières naturistes avec son catamaran, comme pour tous les professionnels du milieu, Saint-Martin est la destination numéro 1 en hiver «au même titre que les textiles». Si le site internet de l’office de tourisme de Saint-Martin consacre une page au Club Orient,, il n’y a pas  de volonté particulière d’impulser le tourisme naturiste, comme nous l’indique le bureau parisien de la promotion Europe. Actuellement, la majorité de ces touristes sur l’île est nord-américaine (Etats-Unis et Canada), à l’instar de la clientèle touristique en général (capt écran Twitter photo). L’avantage du climat de l’île, est que l’on peut s’adonner au naturisme tout au long de l’année. Le Club Orient et ses 136 chambres affiche d’ailleurs complet en haute saison et des taux de remplissage entre 65 et 85 % en basse saison. Une période à laquelle la majorité des hôteliers oscillent péniblement entre 40% et 60%.

Un village autour d’une niche

Citerne, groupes électrogènes, système d’épuration et de production d’eau potable, le domaine qui s’étend sur cinq hectares constitue un véritable village. La SCI détient 37% du domaine, et le reste est divisé entre une centaine de propriétaires. Avec 10 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, et une centaine d’employés à l’année, le Club Orient domine le marché du tourisme naturiste à Saint-Martin. Toutefois quelques résidences sont également spécialisées dans l’accueil de touristes naturistes, à l’instar de celui d’Etienne et Chloé* qui ont découvert Saint-Martin par le naturisme en 2001 et disposent aujourd’hui de cinq logements de deux personnes. « Nous cherchions une nouvelle orientation professionnelle moins stressante et permettant d’être en contact avec des personnes agréables et tolérantes. Aussi étant nous-mêmes naturistes et appréciant ce type de petites résidences, notre choix s’est naturellement orienté vers cette activité. » Ils accueillent toute l’année une clientèle « fidèle plutôt à la recherche d’intimité ».

A l’instar de ceux du Club Orient, les touristes naturistes appartiennent généralement aux catégories socio-professionnelles supérieures. Une fois habillés ils fréquentent les meilleures tables de Grand-Case ou de la Baie orientale et participent ainsi à la vie économique locale. « L’avantage de ce marché de niche, explique Stephen Payne, c’est d’attirer une nouvelle clientèle sur l’île qui ne serait sûrement jamais venue. Le tout, sans pour autant concurrencer les autres hôtels». Afin de pouvoir accepter toutes les demandes de réservations qu’il reçoit, le Club Orient essaie de travailler avec la Collectivité depuis plusieurs mois sur un projet d’extension qui permettrait de créer des emplois et d’accueillir plus de visiteurs.

* Ces prénoms ont été modifiés

Histoire du naturisme

Selon la définition internationale retenue en 1974 : « Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, et qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement.»

Début du XXe siècle : naissance du naturisme tel que nous le connaissons aujourd’hui, en Allemagne avec la création du premier centre gymnique dans la commune de Lubeck.

1903 : S. Gay crée en France une colonie naturiste au Bois-Fourgon, près d’Etampes.

1920 : création du premier club naturiste de l’hexagone par Marcel Kienné de Mongeot et Yvan de Laval, sous le nom de Sparta Club.  

1931 : Albert Lecocq, père fondateur de la Fédération française de Naturisme, créé le Club Gymnique du Nord au Fort de Seclin, près de Lille

1950 : Albert Lecocq fonde la Fédération française de Naturisme (FFN). Elle fixe les concepts du naturisme. L’unité fut érigée en principe fondamental : tous les clubs se regrouperaient au sein d’une seule fédération. En 5 ans le nombre d’associations adhérentes passe de 9 à 86. La FFN rassemble aujourd’hui 154 associations et 155 centres de vacances répartis sur le territoire français (Métropole, Corse, DOM-TOM).

 

Fanny Fontan
1 commentaire

Commentaires

En fait, c'est comme ça que nous devrions toutes et tous nous bronzer, nous baigner, nous détendre, si des gens tordus ne nous avaient pas imposer de cacher certaines parties de notre corps comme on cache une tare, comme le voleur cache ce qu'il a dérobé.

Ce n'est que notre corps, tel que la nature l'a fait, nous n'avons pas à le cacher.
Du moins, chacun devrait avoir la liberté de mettre des vêtements ou de ne pas en mettre.
Jamais les naturistes n'ont entendu interdire aux gens de mettre des vêtements (y compris le burkini), alors de quel droit les autres leur imposent-ils d'en mettre sauf dans certains rares lieux où la nudité est autorisée?
La liberté, ils connaissent?

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.