03.05.2016

De la poésie à l’économie

Guadeloupéenne installée à Saint-Martin depuis 2008, Stéphanie Caliste Manette, 32 ans, a publié le 7 avril la version anglaise de son livre "Dynamiser le tourisme à Saint-Martin (côté français)" paru le 21 juillet 2015 : "Boost tourism in Saint-Martin (French side)".

Auteure d’un site sur le bien-être et les relations amoureuses vous avez publié un recueil de poèmes en 2014 intitulé Amours, passions et émotions

Amours passions et émotions est basé sur mes expériences personnelles ainsi que celles de mon entourage. Le recueil en est la retranscription sous forme de poèmes. J’ai envoyé mon manuscrit sans vraiment rien attendre à Edilivre qui accepte de publier des œuvres gratuitement et les imprime sur papier à la demande. J’ai été attirée par cette maison d’édition alternative proche de la nature. Le texte a été ensuite soumis à un comité qui décide si l’oeuvre est valable ou pas. J’ai reçu un mail mais je n’y croyais pas alors je n’ai pas répondu. Trois mois après le directeur m’a appelée «pourquoi ne réagissez-vous pas ?» m’a-t-il demandé. J’étais tellement surprise d’être prise au sérieux, que le contenu leur ait plu...

Vous avez ensuite écrit Dynamiser le tourisme à Saint-Martin (côté français) paru en juillet 2015. Comment êtes-vous passée de la poésie à l’économie ?

C’est plus simple qu’on ne le pense. Assistante sociale puis formatrice, j’ai pris mon premier poste au collège Mont des Accords en 2008. L’an dernier j’étais en pleine reconversion professionnelle pour me diriger vers le tourisme. J’ai obtenu en février 2015 mon diplôme européen d’études supérieures en tourisme et hôtellerie, l’équivalent d’un bac+4 ou d’un bachelor, avec l’institut d’Enseignement à Distance INEAD membre de la FEDE (Federation Européenne Des Ecoles). Depuis que je vis ici, je suis surprise de la différence entre les parties hollandaise et française en matière de dynamisme touristique. J’ai donc rédigé un mémoire sur le tourisme à St Martin pour lequel j’ai fait beaucoup de terrain. Ce livre est le prolongement de mon mémoire. Les partenaires touristiques que j’ai démarchés m’ont incitée à le publier étant donné que j’avais déjà le statut d’écrivaine, en affirmant que cela pourrait être utile au territoire. Je me suis tournée vers Soualiga Media chez qui je suis scénariste. C’est à eux que je dois cette magnifique couverture ainsi que les clichés présents en annexe dans la version anglaise.

Neuf mois plus tard, soit le 7 avril dernier, vous publiez la traduction anglaise : Boost tourism in Saint-Martin (French side). Pourquoi ? Cette deuxième édition n’est pas préméditée. Quand la version française est sortie beaucoup de locaux m’ont dit que c’était bien mais que certains professionnels comprendraient mieux les aspects techniques si le livre était en anglais. Alessandra Fiorillo, interprète, l’a traduit en anglais, notamment parce qu’elle a cru en ce livre-là. Maintenant, avec la version anglaise, je vise le monde, carrément. Le but est d’attirer les investisseurs et les touristes à Saint-Martin. J’ai vraiment voulu vendre la partie française parce que j’y crois. Dans le monde on pense casinos et boîtes de nuit mais Saint-Martin ne se limite pas à ça. Je veux montrer que la partie française est complémentaire.

Quelles sont vos propositions de solutions pour booster le tourisme ?

Il faut lire le livre ! La partie française mise sur le tourisme haut de gamme et l’écotourisme mais cela nécessite des aménagements concrets et plus de sécurité, sinon cette clientèle-là préfèrera séjourner sur d’autres îles où l’environnement est préservé. Pour l’instant Saint-Martin n'est pas valorisée. Même les locaux connaissent mal leur patrimoine. Ma démonstration s’appuie sur le plan d’aménagement 2010-2015. Quelques choses ont été mises en place depuis (recensement du patrimoine bâti…). Je veux contribuer à l’essor touristique de cette île. Je fais les choses parce que j’y crois, pas juste pour les faire.

Où peut-on trouver votre livre ?

Il est en dépôt-vente à la librairie de Concordia. Aussi, j’en commande plusieurs et je les revends toutes taxes comprises.

Vous avez d’autres projets d’écriture ?

J’ai effectivement d’autres projets d’écriture. J’ai envie de partir vers autre chose. Je suis une touche à tout et je ne veux pas être enfermée dans une boîte. En attendant, je publie régulièrement des articles sur mon site qui sont liés au bien-être et au vivre ensemble. J’essaie d’améliorer le quotidien des personnes, d’apporter des fleurs dans leur vie en leur confiant des « clés ».

Fanny Fontan
8 commentaires

Commentaires

Félicitations pour ton parcours et le super partage dont tu nous fait part. Bonne continuation. CHUI FIERS DE TOI MON AUTEURE COUSINE.

Toutes mes félicitations ma nièce chérie bonne continuation

Je suis profondément fière de toi constitue.gros bisous.

CONTENTE POUR TOI SUIS TA VOIE PAISIBLEMENT

SA MERE

BRAVO, c'est tres bien de chercher à exister autrement !

Plus que fier de celle qui fait battre mon cœur...

...et encore merci à toutes les personnes bienveillantes de notre entourage...

Bonjour,
Toutes mes félicitations !
Je me reconnais en vous... Une personne qui se bat pour ce en quoi elle croit, ce qui représente une valeur sûre dans l'intérêt collectif...
Je vous encourage à poursuivre le chemin...

BRAVO Stéphanie. En effet, tu n'hésites pas à te lancer dans d'autres domaines et cela aussi est une ouverture d'esprit. Gros bisous et encore félicitations. Je vais de ce pas acheter ton livre "en français". je ne maîtrise pas assez l'anglais.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.