16.05.2019

Un forum sur la sécurité routière pour changer les comportements

Le forum se déroulait en deux temps : mardi au collège de Quartier d'Orléans, et ce jeudi à Mont des Accords.

Comme le collège de Quartier d’Orléans mardi, Mont des Accords accueillait ce jeudi 16 mai le forum de la sécurité routière. La principale de l’établissement, Suzelle Karam, avait mis à la disposition des organisateurs une partie de la cour et plusieurs salles, afin que les élèves de 5ème et deux classes de seconde du LPO, puis les 3ème, futurs conducteurs de deux-roues, puissent assister aux huit différents ateliers. Ce forum était organisé par la COM et l’Etat en partenariat avec la gendarmerie, la police territoriale, les pompiers, la Croix Rouge et des auto-écoles.

Les élèves ont notamment apprécié l’atelier animé par un éducateur du ministère de la justice qui consistait en un simulateur de conduite de deux-roues. « Particulièrement sensible, il permet aux jeunes de se rendre compte qu’ils ont de grandes chances d’avoir un accident s’ils ne respectent pas les règles de conduite. Ils revoient ainsi les bases (clignotants, dépassements…). Plus ils ont prudents, plus ils vont loin sur la conduite du simulateur » indique Maxime Denot.

Mais les autres ateliers ont également capté leur attention. Dans la cour, un parcours de sécurité routière, prêté par la collectivité de Saint-Barthélemy avait été mis en place. A vélo, les élèves devaient effectuer un circuit tout en respectant la signalisation. « En plus de leur rappeler le code de la route et la signalisation, nous insistons sur les équipements de protection (casque etc), ainsi que sur la réglementation (permis, assurance, carte grise)» explique l’adjudant chef Seradin commandant par interim de l’unité brigade moto de Saint-Martin.

Il animait également un autre atelier pour montrer aux élèves les différents tests de dépistage de l’alcool et des stupéfiants. « Ici le problème n’est pas tant la vitesse mais les conduites addictives et les comportements dangereux (wheeling, dépassements par la droite…) en deux-roues » poursuit-il. Depuis le début de l’année, trois jeunes conducteurs de deux-roues sont morts sur la route. Et parmi eux certains ne portaient pas de casque. Pour sensibiliser les élèves au port du casque, le gendarme leur a montré un casque accidenté afin qu’ils réalisent que même quand on est protégé on risque se blesser, et que « sans rien, ils jouent leur vie ».

Cyprien Cambournac, handicapé suite à un accident de moto survenu quinze ans plus tôt, livrait aux élèves son témoignage afin de leur expliquer la douleur permanente mais aussi les difficultés engendrées dans sa vie privée, professionnelle et familiale. « Je leur dis que toute décision a une conséquence. Si parmi eux, un ou deux peut le comprendre, c’est déjà ça » confie-t-il.

Plus ludique, un autre atelier consistait à simuler les effets de l’alcool et des stupéfiants sur la conduite par le port de lunettes 3D. Les pompiers ont quant à eux effectué des démonstrations dont une cet après-midi devant l’établissement et ouverte au public, pour montrer comment se déroulait la prise en charge d’un accidenté de la route.

Les auto-écoles ont diffusé des spots de prévention de la sécurité routière et la Croix Rouge rappelé les gestes des premiers secours. « Nous leur expliquons la conduite à tenir en cas d’accident. Le message que l’on fait passer est celui de protéger, alerter, secourir » avance Willy Zedine qui intervenait pour la Croix Rouge.

« La COM et l’Etat sont à l’initiative de ce forum face aux chiffres alarmants d’accidents de la route et aux comportements dangereux. Nous avons ciblé les adolescents encore scolarisés qui sont encore un peu à l’écoute afin d’avoir un maximum d’impact » précise Mélanie Hodge qui coordonne pour la COM le CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) de Saint-Martin.

Tandis que Daniel Gibbs se rendait sur le forum cet après-midi, Sylvie Feucher a assisté aux ateliers en fin de matinée. « J’ai constaté le problème de sécurité routière sur l’île immédiatement en arrivant » a rappelé la préfète qui explique être consciente qu’en matière de prévention le message à délivrer à Saint-Martin n’est pas tout à fait le même qu’en métropole ou en Guadeloupe. « Il faut adapter le message au territoire pour changer les comportements au fil du temps » considère-t-elle. Ce forum, est une des manières de toucher les jeunes, ces futurs conducteurs. Elle ambitionne de renouveler l’événement plusieurs fois dans l’année, voire même de toucher les plus petits. « Si je devais le refaire j’ajouterais même les parents » a renchéri la principale du collège Mont des Accords, pour souligner que quelques révisions ne feraient pas de mal aux adultes.

La préfète estime toutefois que ce genre de manifestations et la prévention en général ne peuvent constituer un message unique et doivent s’accompagner d’actions dédiées à la jeunesse.

Une association dédiée à la sécurité routière est en cours de création. Intitulée "sécurité routière SXM", elle est composée de membres de la Croix Rouge, de la gendarmerie, des pompiers et d'auto-écoles qui ont décidé de s’engager à titre personnel. « Notre objectif est d’agir au profit de la population saint-martinoise dans le cadre de la sécurité routière pour les deux-roues mais aussi les automobiles et les poids lourds » avance le capitaine Vérès, vice-président de l’association. C’est elle qui devrait prendre le relais pour organiser notamment les prochains forums. Une façon également de pouvoir obtenir des subventions afin d’acquérir du matériel de prévention.

Fanny Fontan

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.