27.02.2019

Identifié grâce au masque qu'il a perdu lors du cambriolage

L'individu a été condamné à un an de prison pour avoir volé des téléphones portables et des ordinateurs.

En août 2016, l’un des magasins de téléphonie mobile rue de la République à Marigot est cambriolé. Au milieu de la nuit, l’agent de sécurité se retrouve face à face avec l’un des deux voleurs et prend la fuite. Il alerte toutefois son PC. Les malfaiteurs parviennent à dérober 98 téléphones portables et quatre ordinateurs pour un préjudice estimé à 30 000 euros. L’un des individus va laisser tomber son masque au sol ressemblant à celui du film d’horreur Scream et l’oublier. Il sera récupéré par les gendarmes qui l’envoient au laboratoire pour identifier un ADN.

C’est celui d’un jeune homme qui est trouvé. Ce dernier est interrogé par les enquêteurs mais nie son implication dans le cambriolage. En revanche il déclare que son demi-frère lui a offert un téléphone portable neuf, dans son emballage, à une époque qui correspond à la commission des faits. C’est ainsi que JD, vingt et un ans est identifié et poursuivi en justice pour vol avec destruction.

JD qui a déjà été condamné par le tribunal pour enfants pour vol, ne va pas reconnaître les faits. «Je n’ai jamais acheté quelque chose de neuf, j’en ai la preuve », affirme-t-il lors de son audition.

Le tribunal l’a condamné à une peine de douze mois de prison, soit six de moins que la peine requise par le parquet.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.