11.10.2018

Reprise de la fréquentation touristique , même si elle reste faible

Le nombre de touristes sur l’île ne cesse de progresser depuis octobre 2017 selon les chiffres du gouvernement de Sint Maarten basés sur les arrivées à l’aéroport de Juliana. En huit mois, la fréquentation a augmenté de 83 %.

Au premier semestre, le nombre de touristes accueillis est de 74 474, c’est grosso modo un quart de la fréquentation sur la même période en 2017. Aujourd’hui, l’Europe représente 45 % des arrivées sur l’île (33 537), l’Amérique du Nord 40 %. En revanche ce dernier marché accuse la plus forte baisse : - 84,5 % par rapport à l’année dernière sur la même période.

Si le nombre d’Européens arrivant à Juliana est quasiment stable avec une moyenne de 5 400-5 600 personnes par mois entre janvier et juin, le nombre d’Américains, lui, croît chaque mois passant de 4 000 en janvier à plus de 6 260 en juin. Ils ont été 29 813 à venir au cours du premier semestre contre 193 250 en 2017 au cours de la même période.

 

Au niveau de la croisière, 230 paquebots ont accosté à Philipsburg entre janvier et juin contre 368 en 2017 durant la même période, soit une baisse de 37 %. Cela représente 733 666 passagers accueillis au premier semestre 2018, soit moins 277 942 passagers par rapport à 2017 (-27,5 %).

C’est en février et mars qu’il y a eu le plus de paquebots, avec respectivement 42 et 55 navires. Il est en outre intéressant de noter que le nombre de bateaux accueillis mensuellement diminue depuis avril selon une tendance habituelle à mesure que la haute saison se termine, mais leur nombre cette année reste supérieur à celui des années précédentes.

En mai par exemple, 30 paquebots sont venus à Sint Maarten contre 23 en mai 2017 ; il faut remonter à 2014 puis à 2006 pour avoir 30 navires durant ce mois. Même constat en juin : cette année il y a eu 27 bateaux contre 20 en 2017. Il faut remonter à 2014 puis en 2004 pour avoir un nombre de paquebots si élevés à cette période de l’année (25 en 2014 et 32en 2004).

En termes de passagers, le maximum accueillis est en mars en raison d’un grand nombre de navires avec 137 375 passagers (-39,5 % par rapport à 2017). L’évolution du nombre de passagers ne suit en revanche pas celle du nombre de bateaux. En effet, même si le nombre de bateaux est moins grand en mai-juin par rapport à janvier-février, le nombre de passagers accueillis est lui plus important. En début d’année, une moyenne de 113 000 passagers a débarqué contre plus de 120 000 en mai, juin. Signe que la destination est de nouveau privilégiée.

Au niveau de la croisière, 230 paquebots ont accosté à Philipsburg entre janvier et juin contre 368 en 2017 durant la même période, soit une baisse de 37 %. Cela représente 733 666 passagers accueillis au premier semestre 2018, soit moins 277 942 passagers par rapport à 2017 (-27,5 %).

C’est en février et mars qu’il y a eu le plus de paquebots, avec respectivement 42 et 55 navires. Il est en outre intéressant de noter que le nombre de bateaux accueillis mensuellement diminue depuis avril selon une tendance habituelle à mesure que la haute saison se termine, mais leur nombre cette année reste supérieur à celui des années précédentes.

En mai par exemple, 30 paquebots sont venus à Sint Maarten contre 23 en mai 2017 ; il faut remonter à 2014 puis à 2006 pour avoir 30 navires durant ce mois. Même constat en juin : cette année il y a eu 27 bateaux contre 20 en 2017. Il faut remonter à 2014 puis en 2004 pour avoir un nombre de paquebots si élevés à cette période de l’année (25 en 2014 et 32en 2004).

En termes de passagers, le maximum accueillis est en mars en raison d’un grand nombre de navires avec 137 375 passagers (-39,5 % par rapport à 2017). L’évolution du nombre de passagers ne suit en revanche pas celle du nombre de bateaux. En effet, même si le nombre de bateaux est moins grand en mai-juin par rapport à janvier-février, le nombre de passagers accueillis est lui plus important. En début d’année, une moyenne de 113 000 passagers a débarqué contre plus de 120 000 en mai, juin. Signe que la destination est de nouveau privilégiée.

Estelle Gasnet
3 commentaires

Commentaires

1/4 du tourisme habituel ça fait beaucoup ! Et combien d'artisans parmi les 40000 touristes européens ?

nous pourrions accueillir davantage de touristes du côté français si les services administratifs (dont l'ARS) ne faisaient pas procéder,SANS AUCUNE JUSTIFICATION, à la fermeture de piscines d'hôtel !!!
Ouvrir des chambres : OUI mais pourquoi l'Administration s'évertue à bloquer abusivement le développement touristique de notre île.

c'est bien vrai, il y a contradiction sérieuse entre les intentions et les actes !!

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.