12.04.2018

Un mois de prison avec sursis pour avoir forcé un barrage de gendarmerie

J-P.F a également été condamné à une amende de 500 euros et à deux mois de suspension de permis.

Le tribunal correctionnel de Saint-Martin a condamné ce jeudi 12 avril J-P. F à un mois de prison avec sursis, deux mois de suspension de permis et une amende délictuelle de 500 euros pour avoir forcé un barrage de gendarmerie le 21 septembre 2017, ainsi que refus d’obtempérer et violences sur un gendarme. 

Il avait comparu le 1er mars dernier devant ce même tribunal et le jugement avait été mis en délibéré au 12 avril. Le tribunal a reçu la demande de constitution de partie civile du gendarme en question, reconnu J-P.F coupable du préjudice subi et l’a condamné à lui verser 1000 euros au titre du préjudice moral et 750 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale. 

Fanny Fontan
2 commentaires

Commentaires

Lamentable justice.

Honteux, les freins de sa voiture qui lâchent et le voilà condamné !... Il fait tout son possible encore pour ne pas écraser un ou des gendarmes, drôles de remerciements..

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.