08.11.2017

Reconstruction : les habitations de bord toujours dans le flou

Officiellement, on ne sait pas quelles seront les règles de reconstruction en bord de mer à Saint-Martin. La décision appartient à la Collectivité qui possède la compétence urbanisme ; l’Etat ne peut rien imposer à la COM dans ce domaine.

La COM dit vouloir attendre les préconisations de l'Etat avant de se prononcer. Steven Patrick, vice-président en charge de l’urbanisme, nous a tout de même confirmé la semaine dernière que la COM autorisera les personnes à reconstruire à l’identique. «On ne peut pas dire aux gens de partir», conçoit-il. Néanmoins, il assure que les nouvelles constructions en bord de mer devront se faire de manière différente (neutralisation des rez-de-chaussée par exemple) pour mieux prévenir des risques, notamment de submersion.

La situation n’est toutefois pas aussi claire. En effet, demain jeudi une délibération sera soumise au vote du conseil territorial concernant les constructions situées dans les secteurs soumis à de forts risques de houle cyclonique, soit en bord de mer. Le président proposera de pouvoir «surseoir à statuer provisoirement sur les demandes» portant sur ces secteurs jusqu’au 1er octobre 2018. Autrement dit, les personnes concernées peuvent déposer une demande d’autorisation préalable de reconstruire à l'identique auprès du service d’urbanisme, mais elles ne sont pas certaines d’obtenir une réponse avant le 1er octobre de l’année prochaine. Selon cette mesure si elle adoptée, elles peuvent rester dans l’incertitude durant encore onze mois.

Cette délibération constitue le point numéro 5 à l’ordre du jour du conseil territorial de demain.

Estelle Gasnet
6 commentaires

Commentaires

La COM a certes autorité en matière d'urbanisme, mais il me semble que l'état garde la main sur le littoral et aurai donc son mot à dire sur les constructions en bord de mer.
Hélas on dirait qu'on se dirige vers un nouveau ´nimporte quoi'.
Bravo !

Il ne faut pas tout confondre ! L'urbanisme, dont la COM a le contrôle, c'est une chose. Les règles de construction, c'en est une autre, décidées au plan national. Je m'explique : la COM dira où on peut construire (les 50 pas par exemple), les codes nationaux (les Eurocodes en l'occurrence, EC2 en particulier) disent comment construire. Les dirigeants de la COM, déjà très peu compétents en gestion administrative, n'ont absolument aucune compétence technique.

Exact, afin d'éviter tout drame à l'avenir, il vaudrait mieux observer les règles dont vous parlez, seulement, ou reloger ceux qui ont construits dans la bande des 50 pas (qui est d'ailleurs une bande constructible d'après les dispositions particulières aux règles d'urbanisme de la Guadeloupe). Il faudra l'approbation obligatoire d'un architecte avant et après toutes constructions en zone de sismicité 5.

Officiellement, on ne sait pas quelles seront les règles de reconstruction en bord de mer à Saint-Martin.
Depuis quand cela gênerait qui que ce soit de reconstruire .
depuis quand ce qui ont construit sur des terrains qui soit les leurs ou non,
ont eux un besoins d'autorisation.
LOL...

l’incompétence de la COM
Mr le président , présentez avec votre équipe votre démission.
on va gagner du temps!!
on va vers le grand n'importe quoi.on reconstruit a l'identique mais on donnera une réponse dans 1 an !!!

C'est bien beau, que la COM autorise la reconstruction, voire la réfection des logements détruits par la mer, mais quid des assurances ?????

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.