24.03.2017

Marigot, port de base d’un bateau de croisière de luxe

Le Crystal Esprit effectuera des croisières au départ de Marigot toutes les semaines durant trois ans.

C’était annoncé depuis plusieurs semaines par plusieurs sites professionnels de croisière mais c’est devenu officiel sur le Seatrade Cruise Global* en Floride mi-mars, la compagnie américaine Crystal Cruises positionne l’un de ses bateaux à Saint-Martin à partir de novembre 2017 durant les trois prochaines années. «C’est une excellente nouvelle après plusieurs mois de négociations», commente Albéric Ellis, le directeur du port de Galisbay qui était présent sur le salon aux côtés de l’office de tourisme pour promouvoir la destination.

Crystal Cruises est spécialisée dans la croisière de luxe. Elle dispose de cinq bateaux croisant dans les eaux du monde entier. Au départ de Saint-Martin, elle a décidé de proposer à ses clients à fort pouvoir d’achat de nouveaux itinéraires dans la Caraïbe avec Crystal Esprit, une petite unité comprenant 31 suites (62 passagers) et 91 membres d’équipage. Le bateau a été inauguré en décembre 2015 et naviguait pour l’instant aux Seychelles. La première croisière est programmée le 12 novembre prochain à partir de 2 723 dollars par personne en chambre standard ; le prix grimpe à 5 908 dollars par personne pour une suite. Les voyages sont d’une semaine et débuteront tous les dimanches. «Et cela tout au long de l’année ! Sauf en mars, il sera en révision technique», précise le directeur du port.

«Les passagers embarqueront et débarqueront sur le quai au port à Galisbay. Nous allons ainsi aménager et faciliter leur accueil car les exigences sont très importantes», explique Albéric Ellis. La plate-forme portuaire sera également en charge de récupérer et trier les déchets avant de les envoyer à l’éco-site pour y être traités.

Au-delà des retombées économiques directes pour le port (redevance passager, droit de port, etc.), une grande partie de l’économie de l’île va être impactée. «L’approvisionnement va se faire localement», précise Albéric Ellis. Un départ de croisière avec ce type de bateau représente environ deux conteneurs de vingt pieds par semaine et entre 150 000 et 200 000 litres de fioul tous les quinze jours. Des entreprises locales (fleuriste, caviste, etc.) pourront aussi proposer leurs produits. C’est tout un ensemble de métiers concerné.

«C’est vraiment une excellente nouvelle pour Saint-Martin», répète le directeur du port. «Le choix de Crystal Cruises de positionner un tel bateau prouve que nous avons un réel potentiel», insiste-t-il. «Nous avons besoin d’un quai de croisière et c’est maintenant qu’il faut agir.»

 

* Le Seatrade Cruise Global est événement majeur pour la croisière.

 

 

 

Estelle Gasnet
10 commentaires

Commentaires

bravo Mr Alberic Ellis
si ces incompétents d’élus vous avaient confié le dossier de l aménagement de a baie de Marigot .cela serait réglé depuis bien longtemps

Et à ce prix là, il va où, le canot' ?

On croit rêver...

Des passagers de luxe à Galisbay, il vont apprécier le dépotoir.

Et pour arriver là ils vont passer par l'aérodrome de Gd Case??

Le recyclage est une chimère aussi...

Encore un projet qui ne sert à rien pour st martin et qui ne se fera pas.

Il serait bien temps que votre journal se montre un peu plus critique de ce genre de propagande utopique.

Journal qui se voulait pourtant incisif voire subversif....Disons que c'est l'intention qui compte et que les âmes ont un prix !

Propagande utopique ?

La compagnie a déjà effectué plusieurs escales d'essais et a officialisé le partenariat !

Démarrage des croisières en Novembre (saison cyclonique) et révision technique en mars (haute-saison). Curieux...

Il est actuellement à Dubai

https://www.vesselfinder.com/fr/vessels/CRYSTAL-ESPRIT-IMO-8705266-MMSI-...

il aurait été opportun de préciser la durée de l'escale. Cette période déterminera réellement l'impact économique. Car un escale de 12h servira uniquement au déchargement de leur poubelle, faire le plein de fuel et de denrées, rafraîchir les bouquets de fleurs mais certainement pas à faire tourner l'économie local. Bonne journée

Il n'y a pas d'escale. Marigot est tête de ligne ou port de base. Cela signifie que les passagers embarquent à Saint Martin pour une croisière.

Ben dis donc Estelle, y'en a qu'ont pas l'air content ! C'est en se tournant les pouces et en regardant bosser les autres qu'on fait avancer le Schmilblick ...
Déglinguer c'est toujours faire quelque chose, mais ça n'est pas constructif, juste défoulatoire, et même pas jubilatoire pour les lecteurs.
Tentez donc de faire un peu plus constructif, une prochaine fois, les râleurs !

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.