29.11.2016

Qui est Christophe Beaupère, candidat aux législatives localement

[MISE A JOUR] Christophe Beaupère est candidat aux élections législatives à Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Quelques heures après la victoire de François Fillon à la primaire de la droite dimanche 27 novembre, Christophe Beaupère envoie un communiqué de presse aux médias afin d’annoncer sa candidature aux prochaines élections législatives dans la circonscription de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Il a choisi comme suppléante, une Saint-Martinoise, Anne Karine Fleming, la fille de Louis-Constant Fleming. SoualigaPost a souhaité en savoir un peu plus sur cet homme qui est connu à Saint-Barthélemy pour avoir été le directeur de cabinet du président Bruno Magras entre 2007 et 2013.

Si on se réfère à sa biographie mise en ligne sur le site internet «Ensemble 2017», le candidat au poste de député de Saint-Martin et Saint-Barth s’est engagé «dès l'âge de 15 ans au RPR en 1990». «Il a été successivement président régional de l'Union des Jeunes pour le Progrès- Mouvement National des Jeunes Gaullistes en Limousin de 1991 à 1992, délégué départemental à la jeunesse du RPR de la Haute-Vienne (1992-1995), animateur de la campagne de Jacques Chirac pour la Haute-Vienne (1994-1995), délégué régional à la jeunesse du RPR pour le Limousin (1995-1998), chargé de mission au secrétariat national à la jeunesse du RPR (1996-1997), président du Centre d'Information et de Recherche sur les Relations Internationales (1999-2003), délégué des jeunes actifs de l'UMP-Délégation UMP du Liban (2005-2006), conseiller national de l'UMP et secrétaire départemental de la fédération UMP de Saint-Barthélemy de 2008 à 2013», peut-on lire.

On apprend aussi que Christophe Beaupère a débuté sa carrière en tant qu'assistant parlementaire des députés RPR de la Haute-Vienne et de Loire Atlantique entre 1995 et 1997. Puis, il a été chargé de mission au Centre National du RPR en 1997, chargé de mission au cabinet du président du Conseil général de l'Oise (1998-2001) sous la présidence de Jean-François Mancel, chargé de mission à la Mission Économique de l'Ambassade de France à Beyrouth (2003), consultant international entre 2004 et 2006 et chargé de mission au secrétariat général du groupe LVMH à Paris (2013-2014).

DIRECTEUR DE CABINET À LA MAIRIE DE VITROLLES

Dans ce «parcours professionnel», il est précisé que Christophe Beaupère a par ailleurs été «directeur de cabinet de mairie» de 2001 à 2002 mais sans toutefois mentionner le nom de la collectivité. Il s’agit en fait de la mairie de Vitrolles dans les Bouches du Rhône lorsque Catherine Mégret était maire. Cette collaboration, Christophe Beaupère souhaite, semble-t-il, la passer sous silence ; on se souvient de sa colère à l’égard du Canard Enchaîné lorsque celui-ci l’avait révélée au moment de sa nomination à la direction de cabinet à la COM à Saint-Barth. À l’époque, l’hebdomadaire avait titré «Un facho précédent à Saint-Barth».

Les deux dernières années, Christophe Beaupère a été collaborateur parlementaire chargé des dossiers législatifs à l'Assemblée nationale auprès d’une députée de Polynésie appartenant à l’UDI (Union des démocrates et indépendants).

Aujourd’hui, il «exerce la responsabilité de conseiller national des Républicains, où il représente la Fédération de Saint-Barthélemy, après avoir été réélu par les adhérents de Saint-Barth avec 74 % des voix en janvier 2016».

Il apparaît en outre comme le représentant à Saint-Barthélemy du comité territorial de «Nouvelle France», rassemblement créé en avril de cette année par Michèle Aliot-Marie dont le but est «d’échanger et dialoguer – sans caméras ni médias – directement avec les Français, avec les acteurs de la société civile, avec toutes les forces vives du Pays».

Enfin, le site du Parlement européen précise qu’il est également «assistant accrédité» d’Aymeric Chauprade ; un eurodéputé non inscrit, représentant les Français Libres après avoir siégé sous l’étiquette du Front national.

Depuis le 27 novembre 2016, il est candidat aux législatives et souhaite obtenir l’investiture des Républicains pour représenter Saint-Barthélemy et Saint-Martin à l’Assemblée nationale.

Précision : suite à la publication initiale de notre article intitulé "Christophe Beaupère : du RPR aux Républicains en passant par le FN et l'UDI", Monsieur Beaupère a tenu à préciser qu'il n'avait jamais été membre ni du Front National, ni de l'UDI.

Estelle Gasnet

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.