03.04.2019

La SNSM évacue neuf marins malades d'un pétrolier au large de Saint-Martin

Récit de l'intervention qui s'est déroulée lundi matin.

Lundi aux alentours de 4h, les membres de la SNSM sont appelés pour une urgence en mer par le CROSS Antilles Guyane, il les missionne pour une évacuation sanitaire : plusieurs personnes très mal en point doivent être évacuées d’un gros pétrolier au large de Saint-Martin.

Quatre équipiers bénévoles se retrouvent donc à la station SNSM, pour prendre le matériel, puis vont à bord de la Rescue Star pour préparer le départ en attendant l'arrivée de l’équipe médicale du SAMU (un médecin et deux infirmières).

En même temps, le CROSS contacte la SNS 269 (Capitaine Danet) de la SNSM de Saint-Barth (qui vient tout récemment de reprendre service avec une toute nouvelle équipe super motivée ) pour venir en renfort, car il y a huit ou neuf personnes à extraire du pétrolier.

La Rescue Star est sur zone à 5h45, mais le pétrolier a un souci avec son échelle et n’arrive pas à la faire descendre immédiatement. Les sauveteurs restent donc en stand-by juste à coté du mastodonte de 274 mètres de long. Impressionnant. Et, comme il n’est pas chargé, il est aussi très haut sur l’eau.

Finalement, à 6h15, ils réussissent à descendre l’échelle ; le médecin et une infirmière montent à bord pour faire une évaluation de l'état de santé des patients. Le médecin confirme qu’il y a neuf personnes à évacuer, heureusement mobiles, qui arrivent à descendre elles-mêmes l’échelle pour passer sur la Rescue Star.

Même si la météo est belle, il y a une grosse houle de fond (houle deNord) et si, par moment, l’extrémité de l’échelle est carrément sous l’eau, 3 secondes plus tard elle est à plus de 2 mètres au dessus de nos têtes, ce qui est un gros risque pour notre embarcation.

Des manœuvres difficiles à répéter plus de dix fois pour parvenir à récupérer les neuf marins malades, ainsi que le médecin et l’infirmière à bord de notre Rescue Star.

Après avoir récupéré les huit premiers malades (en attendant le dernier), cinq et une infirmière sont transférés sur la SNS 269 de St. Barth qui vient d’arriver sur zone avec quatre équipiers, et qui fait route immédiatement vers Marigot.

Une dizaine de minutes plus tard, les autres malades sont tous avec le médecin et l’infirmière sur la Rescue Star qui repart vers Marigot où les ambulances attendent.

À 7h45 les malades sont débarqués sur le quai de la gare maritime où ils sont pris en charge par les ambulanciers à destination du service des urgences du centre hospitalier de Saint-Martin.

Une des équipières court vite vers la boulangerie acheter quelques croissants et pains au chocolats que les sauveteurs dégustent rapidement sur le quai avec les collègues sauveteurs de St. Barth, avant qu’ils ne repartent vers leur île.

Anonyme
3 commentaires

Commentaires

tres beau récit mais malade de quoi?

intoxication alimentaire (ciguatera).
Moralité : Dans nos régions, il ne faut pas pêcher et manger n'importe quel type de poisson. Surtout la veille d'un 1er avril !
Et Bravo pour cette belle intervention conjointe des sauveteurs en mer bénévoles des stations SNSM de St-Martin et de St-Barth.

Encore une fois, BRAVO aux équipiers volontaires bénévoles de la SNSM , actifs à n'importe quelle heure de jour ou de nuit, et qui prennent des risques (même si la mer était calme) mais tout petit bateau face à un géant des mers, balloté par la houle .

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.