06.11.2018

Comment IO TV est devenue la chaîne de télé locale de Saint-Martin

Elle a inauguré ses nouveaux locaux à Marigot lundi. L’occasion de revenir sur cette aventure débutée il y a six ans par Laetitia Gentil et de Loïc Lagoutte.

«La télé c’est vous ! » Un slogan qui peut paraître banal mais qui traduit parfaitement la volonté de Laetitia Gentil et de Loïc Lagoutte, cofondateurs de la chaîne IO TV, celle «de rendre les gens acteurs de la télé». Au-delà de créer leur propre média, ils veulent offrir à Saint-Martin sa propre télé.

L’idée est d’autant plus ambitieuse que le paysage audiovisuel est restreint. Si dans tous les autres territoires de France, y compris en outre-mer, des chaînes locales – publiques ou privées- diffusent, à Saint-Martin, il n’y en a pas. Même France Télévisions n’y a pas déployé son réseau 1ère (ou ex-RFO).

Il y a six ans, le duo se lance alors ce pari fou. Laetitia, photographe de formation et arrivée en 2011 sur l’île, et Loïc, ingénieur du son qui a grandi sur l’île, viennent de monter leur boîte de production. Rapidement, ils constatent ce manque audiovisuel mais aussi le potentiel. Ils profitent d’être sur le terrain pour le tâter. «A côté de notre travail, on commence à réaliser des sujets de manière bénévole. On est alors quatre avec David et Rodrigue», raconte Loïc. Le premier reportage est diffusé le 10 octobre 2012 et porte sur la redynamisation de Marigot. Le support est internet. IO TV est une web télé. Ce choix est simple : aucune autorisation de diffusion n’est à demander et les moyens nécessaires peu importants. «Cela va nous permettre de montrer ce qu’on sait faire, comment on veut le faire», confie Loïc. Cela permet surtout au couple d’apprécier l’intérêt porté par les internautes. Et de comprendre qu’une chaîne de télé locale aurait toute sa place à Saint-Martin.

En parallèle un tel projet est justement mené par une tierce mais il n’aboutira pas. Opportunité ? Le duo «décide de franchir le pas et de prétendre à monter une télé locale». Il fait preuve d’audace mais va surtout devoir faire preuve de pugnacité. Montrer une télé locale ne se cantonne pas à créer un studio, planter des caméras et filmer. Il a fallu plusieurs mois avant de diffuser pour la première fois à la télé.

Le binôme doit d’abord obtenir l’autorisation du CSA. Le conseil supérieur de l’audiovisuel la leur délivre en février 2015 après avoir reconnu IO TV comme la chaîne de télévision de Saint-Martin. C’est le sésame pour poursuivre la route administrative. Le couple monte trois autres dossiers, de financements cette fois. Il obtient des fonds européens dans le cadre du Feder, un prêt d’Initiative Saint Martin Initiative et un prêt bancaire. IO TV, reconnue comme entreprise remarquable au niveau national en 2016 par Initiative France, est disponible sur la TNT et sur le câble mais pas sur le satellite.

Cela représente plusieurs milliers d’euros. Ces fonds servent à l’acquisition de matériels, à embaucher et construire un studio (régie, plateau, etc.) qui devait être fini mi-septembre 2017.

«Mais Irma a détruit la moitié de nos infrastructures et la totalité du studio», confie Loïc. Avec Laetitia, il s’interroge. «Que fait-on ?» IO TV a perdu la moitié de ses équipements, n’a plus d’endroit pour monter ses sujets et diffuser. Retour quasiment à la case départ. Toujours aussi déterminé et motivé, le duo repart.

«Saint-Martin Câble nous a prêté un local puis nous avons déménagé dans un conteneur de 15 mètres carrés prêté par une entreprise à Galisbay, une autre société locale nous a permis de diffuser via son data center», explique Loïc. Ce fonctionnement va durer jusqu’en octobre, jusqu’à ce que les nouveaux locaux, situés cette fois en plein cœur de Marigot, soient terminés.

L’ouragan a aussi privé IO TV de ses supports pour diffuser. «Après Irma, le seul moyen était le satellite», explique Loïc. Une demande est alors faite auprès de Canal + Caraïbe et sera satisfaite. IOT TV intègre le bouquet le 26 mai 2018 (chaîne 38). Elle sera aussi disponible sur le bouquet de Dauphin Telecom. Elle devrait aussi l'être sur celui d'Orange, "mais le dossier prend plus de temps", précise le directeur d'antenne.

«2018 a été l’année de la reconstruction, 2019 sera celle du développement», assure Loïc. «L’outil est en place, il n’y a plus qu’à l’utiliser ! Les bases sont posées». Les deux cofondateurs préparent plusieurs émissions qui donneront la parole aux acteurs du territoire et au public. «Nous diffusons de midi à 16 heures et de 18 heures à 23 heures. Notre objectif est de diffuser à partir de 17h, puis à 16h, etc. avec des sujets locaux», expliquent Laetitia et Loïc qui ont établi leur grille de programmation avec comme fil conducteur la proximité. «On veut essentiellement du contenu en rapport avec Saint-Martin, qui présente un intérêt pour Saint-Martin. IO TV doit être la télévision de Saint-Martin, des Saint-Martinois», persistent-ils à dire. «En plus, maintenant nous sommes situés en plein centre-ville de Marigot, rue Saint-James, là où se trouvait l’ancien supermarché», précise Loïc pour qui l’adresse évoque cette proximité.

Agés respectivement de 34 et 30 ans, Loïc et Laeticia sont les deux plus jeunes directeurs d’antenne d’une chaîne de télé en France. Ils ont démarré l’aventure en investissant 1 500 euros dans la création de l’entreprise. Aujourd’hui ils emploient trois personnes (une journaliste, un technicien et une commerciale), veulent former des jeunes Saint-Martinois et créer une filière de l’audiovisuel localement.

(Crédit photo : IO TV).

Estelle Gasnet
1 commentaire

Commentaires

Hello! discount online pharmacy great web page.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.