20.09.2018

Une "visite de chantier" présidentielle de 24 heures à Saint-Martin

Le président de la République sera à Saint-martin les samedi 29 et dimanche 30 septembre.

Le président de la République arrivera aux Antilles dans la soirée du mercredi 26 septembre. Il passera une journée en Martinique et une journée en Guadeloupe avant de se rendre à Saint-Martin samedi 29. Il revient ici comme il s’y était «engagé» il y a un an après le passage d’Irma, a expliqué son conseiller outre-mer aux médias qui insiste sur la volonté d'Emmanuel Macron d'aller "à la rencontre de la population". C’est d’ailleurs le motif premier de cette visite en outre-mer. 

En Martinique et Guadeloupe, le président évoquera notamment les problématiques de la chlordécone, des sargasses, des centre-villes, de l’économie numérique, de la distribution de l'eau potable, de la santé. A Saint-Martin, ce sera « une visite de chantier ».

Emmanuel Macron se rendra à Quartier d’Orléans où il rencontrera les associations qui ont été financées par la Fondation de France et ont participé à la reconstruction (Croix Rouge, Compagnons bâtisseurs, etc.). Il rencontrera également le conseil de quartier qui vient d’être installé. Il visitera aussi la maison de services publics (MSAP). Il fera également un point sur la reconstruction des logements sociaux.

En fin d’après-midi, il inaugurera les locaux en préfabriqué de la nouvelle préfecture.

La matinée de dimanche sera consacrée aux thèmes de l’économie et du tourisme. Emmanuel Macron sera ainsi à la Baie orientale où des entretiens avec les socioprofessionnels concernés sont prévus.

Dans l’après-midi, il se rendra à Saint-Barthélemy et reprendra l’avion pour Paris dans la soirée.

Selon le conseiller outre-mer, des échanges seront organisés pour aborder les difficultés liées aux écoles. «Il y a une espérance déçue et on doit y répondre», admet l’entourage du président au sujet de la rentrée qui a eu lieu début septembre avec des travaux non terminés.

Le président sera accompagné dans ce déplacement des ministres de l’Ecologie, de la Santé, Outre-mer et de la cohésion Sociale, François de Rugy, Agnès Buzyn, Annick Girardin et Jacques Mézard ainsi que de Sébastien Lecornu, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

(Crédit photo : Elysée)

Estelle Gasnet
8 commentaires

Commentaires

le ministre de l'écologie a intérêt de s'accrocher, car plus sale on trouve nul part ailleurs.... et quelqu'un pourrait lui glisser un mot au Président pour une petite visite d'une petite école... au lieu d'inaugurer les préfabriqués de la préfecture... à la limite ils pourraient tous aller sur Oyster Pound voir dans quel état sont les bas côtés et la poubelle à l'entrée du quartier... car la BO c'est l'un des seul endroit qui est propre et en cours de rénovation sur l'ile.... la COM se la joue facile à ce niveau là.. pourquoi ne pas aller à Sandy ground et la Baie Nettlé là ils pourraient se rendre compte des difficultés ...

Bien dit... Baie Orientale est bien nettoyée et ça reprend mais Baie Nettle depuis 1 an quasi rien n'est fait ! Des monts de détritus longe la mer....

40.000 habitants en partie française, combien pour agir et nettoyer ?

Macron n'en a rien à faire de notre île. Il ne vient que pour chercher des voix pour les élections européennes.Il ne veut surtout pas se salir et voir la réalité. Les naïfs voteront pour lui. Après les Européennes, il remerciera ceux qui ont voté pour lui en les pillant.

Macron vient pêcher des voix pour les élections Européennes.

Pourquoi la COM n'a pas l'honnêteté de lui montrer comme quelqu'un l'a dit, Sandy Ground, Baie Nettlé ..là il y a des travaux à faire ..c'est minable!!!!

faut savoir que si la BO s'est rapidement remise d'IRMA ce n'est pas grâce à la COM vu que c'est en partie privée. C'est grâce aux habitants et aux restaurateurs et autres commerçants qui se sont bougés bien avant l'intervention de l'état et surtout de la collectivité (qui ne ramasse même pas les sargasses car se sont les restaurateurs qui s'en occupent)... Après la collectivité va se la péter en montrant quelque chose qu'elle n'a surtout pas fait (c'est peut être pour cela que cela fonctionne mieux) la com a part pleurer de l'argent elle ne fait pas grand chose suffit d'aller à OYSTER, Baie Netlé etc..

M.le Président de la République, nous avons voté pour vous et adhérons à votre politique. vous ne pouvez ignorer ce qui se joue actuellement au lycée de la citée scolaire à saint-martin. Les enseignants ont oublié leurs obligations de service publique et préfèrent sacrifier les élèves de terminale S. Ils font preuve d'un manque total de déontologie. Cela va trop loin. Actuellement, les enfants sont démarchés par les enseignants et montés les uns contre les autres.Il y a deux classes de terminale S de 26 et 27 élèves. Les enseignants souhaitant effectuer moins d'heure ont décidé de surcharger une classe (objectif:33 élèves) pour alléger l'autre(objectif: 20 élèves), favorisant ainsi leur emploi du temps.Ils refusent d'effectuer des heures supplémentaires. Encore une fois, IRMA fait un excellent bouc émissaire.

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <blockquote> <br> <cite> <code> <dd> <div> <dl> <dt> <em> <li> <ol> <p> <span> <strong> <ul>

Texte brut

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.