16.05.2018

La Collectivité fait nettoyer les fonds marins pour sécuriser les plages

La Collectivité de Saint-Martin et l’Etablissement portuaire ont mis en œuvre ces dernières semaines le nettoyage de plusieurs plages publiques. Ainsi, les entreprises mandatées (JBS et KUKA DIVER) ont tout d’abord effectué un travail de repérage d’épaves de navires et de déchets de type tôles, bois, ayant fini au fond de l’eau dans le lagon et sur certaines plages de la collectivité après l’ouragan Irma. Des plongeurs professionnels ont ainsi inspecté la partie française du lagon de Simpson bay, mais aussi les plages de Galisbay, Friar’s Bay, Grand Case et Baie orientale.

Les premières actions de nettoyage ont commencé début mai. L’établissement portuaire a pris en charge le nettoyage de la plage de Galisbay tandis que la Collectivité a effectué une première phase de nettoyage sur la plage de Grand Case (du cimetière jusqu’au premier ponton). Depuis hier, la collectivité a entamé la seconde phase de nettoyage depuis le ponton de Grand Case jusqu’à la baie du Grand Case Beach Club. Un travail fastidieux mais nécessaire pour la sécurité des baigneurs. Les plongeurs ont ainsi pu enlever de nombreux encombrants, afin de sécuriser la baignade sur ces plages très fréquentées. La prochaine phase consistera au nettoyage des plages de Friar’s Bay et Orient Bay. 

Cette opération est financée par la collectivité à hauteur de 38 700€, elle s’inscrit dans la campagne de nettoyage organisée par le président Gibbs et son équipe, du 10 mai au 10 juin 2018, en préparation de la prochaine saison cyclonique. L’établissement portuaire a pris à sa charge la somme de 31 600€ pour le repérage dans le lagon et le nettoyage de la plage de Galisbay.

Anonyme
3 commentaires

Commentaires

Bravo bravo...

oui, merci pour tous

Bravo! À quand le lagon à Baie Nettlé?

Merci

Ajouter un commentaire

Commentaires des articles

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.